En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage. Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes ? (Jean 3: 11-12)

L’Evangile est cohérent : ceux qui ont une vision pauvre sont simplement ignorant de la sagesse de Dieu. Ils ne connaissent pas la foi, et encore moins la puissance du ministère qui les amène à l’éveil.

Si je vous dis que la lettre de la loi est impuissante (ne sert à rien), et que je vous donne le commandement qui est écrit. Quand dites-vous ? Trouvez-vous cela paradoxal ? Dans ce cas, c’est parce que vous n’avez qu’un point de vue charnel. Vous pensez que la parole est l’ordonnance de « faire » et de « ne pas faire » à appliquer.

Ce qui est vrai, c’est que deux discours de même apparence peuvent être vivants ou morts. Selon celui qui parle et/ou celui qui entend, la parole est vie ou mort. Un serviteur fidèle a dit : « le risque avec l’exhortation, c’est de pousser à agir ». Certains diraient que c’est logique, que c’est même le but. Mais ce n’est pas exact.

En fait, si quelqu’un cherche à commander vos œuvres, sa parole vous pousse vers la mort. Si vous agissez par pure application d’une ordonnance d’homme ou d’ange, vous mourez. Or, c’est cela la loi des ordonnances : des rudiments du monde. Le but de l’exhortation ne doit pas être de « pousser à agir » mais de « susciter un zèle spirituel » pour la justice.

Nous devons être enseigné dans la foi, et rejeter les œuvres mortes. En vérité, la vie que nous menions avant notre conversion, était totalement à l’opposé de la foi. Maintenant que nous sommes en Christ, nous devons grandir dans la nouvelle règle de doctrine.

Combien sont restés des enfants, même trente ans après leur nouvelle naissance. Ils n’ont fait qu’errer en religieux, pensant accomplir la volonté de Dieu par un culte de la chair. Mais ce qu’Il veut, c’est des fils qui sont instruits dans une sagesse divine, pas des ignorants avec la lettre morte.

L’Ecriture dit que Jésus-Christ a détruit la loi qui consiste en ordonnance, mais la plupart continuent dans cette voie. Paul disait aux Galates combien ils étaient insensés de passer à la chair après leur début par l’Esprit. Les saints se rassemblent en groupes et pensent qu’il suffit d’un discours d’interprétation qu’ils jugent crédible et excitant. Qu’est-ce que cela ? un poison mortel de vanité.

Il n’est pas donné à n’importe qui d’instruire dans la justice. Si celui qui vous enseigne ne connaît pas le fondement de l’obéissance, alors il vous rend aussi vain que lui. Et le fait est que les preuves d’incrédulité, par nombre œuvres mortes, ne manquent pas.

Ignorez-vous que la parole est un mystère, avant que Dieu vous la révèle dans la foi ? A quoi sert-il d’entendre la parole (logos) de Dieu sans révélation du mystère ? Si la parole est logos pour vous, alors vous agissez par votre propre jugement et les ressources impies de la chair. Cela n’est souhaitable, et c’est donc l’édification qui entre en ligne de compte. J’ai souvent écrit sur la loi de vie, donc, je ne vous ferai pas de leçon là-dessus.

Maintenant, sachez que c’est à force de prétention que beaucoup vivent en marge de la justice de Dieu. Ils pensent savoir, et répandent l’impiété de leur propre justice au sein du peuple. Ils poussent les frères par un ton légal qui les perdent : ils transforment la parole de Dieu en commandement d’hommes. Ce sont des incrédules qui enseignent la vanité de la sagesse mondaine.

En les enchainant de nouveau sous ce joug, ils empêchent leur perfectionnement dans la sagesse de Dieu. Cette sagesse n’est pas « ne touche pas, ne goûte pas, ne prend pas ». Elle est par la foi, l’expression de toute justice. C’est le but de la parole (rhema) de Dieu : nous édifier dans la vie divine pour témoigner de Christ.

Dans la bouche des incrédules, la parole est sans la marque de la croix, mais aussi sans puissance de vie. Combien même chacune de leur tirade aurait un verset, c’est la mort qu’ils prêchent. La majorité du peuple n’a pas le fondement scripturaire des apôtres, nécessaire à l’édification. Comment un membre coupé de l’approvisionnement des éléments de la vie du Corps, pourrait-il s’exprimer ? En fait, on peut considérer qu’il est mort et porteur de la mort, spécialité nicolaïte.

Lorsque l’on coupe cet approvisionnement, alors se concentrent des toxines dû au manque de renouvellement. Il n’est pas nécessaire d’être détaché du Corps au sens premier, mais dans ce cas, ce membre devient meurtrier. En libérant ses toxines vers d’autres membres, il finit par tuer le Corps entier. Un urgentiste saurait parfaitement de quoi je parle, sur le plan humain.

Les « serviteurs » qui regroupent en dénominations ont coupé cet approvisionnement de vie, couvant ainsi un ministère de la mort, comme avec un garrot. Et un garrot qui a couvé trop longtemps ne peut plus être enlevé sans tuer. Tous les croyants sont du même Corps universellement, mais la majorité du peuple est gangrénée par la corruption. Localement, là où nous devrions être édifiés, les cercles humains sont coupés de la communion de vie, et sont mortels. Qui dira que le témoignage de Christ est glorieux aujourd’hui ? Celui qui le peut est le pire des aveugles.

Le ministère de vie travaille quant à lui, au renouvellement qui a manqué. C’est une mission difficile, qui consiste à détruire les ténèbres de la mort, purifier les cœurs et enseigner la justice. Il n’est pas facile de sauver, même un reste, de l’apostasie. Mais ceux qui doivent vaincre, vaincront par la vision céleste né de la puissance de l’éveil.

Personne, s’il n’a la révélation du mystère, ne peut vous la communiquer. N’êtes-vous pas soucieux de la vérité ? Méprisez-vous ceux qui travaillent, debout dans le lit de la mort, à vous instruire dans la justice ? Dieu tire vengeance de toute injustice, qui ne s’efface pas par la repentance.

Pour comprendre le mystère de Dieu, il faut être éprouvé. Mais l’homme est facilement séduit, et le témoignage charnel du nombre réprouvé les conforte dans l’erreur. Si quelques-uns sont capables de croire et de persévérer à cause de ce ministère, alors ce sont des vainqueurs.

Ce qui manque au peuple de Dieu, c’est la puissance de l’éveil, et non plus de préceptes. Ceux qui croient sincèrement ont bénéficié de cette grâce pour être un témoignage. Ils poursuivent la course de la vision céleste au mépris des rudiments du monde. Nous devons tous apprendre à vivre et désirer la vie au-delà du voile.

Certains, j’en suis sûr, aiment Dieu sans hypocrisie. Mais la plupart d’entre eux sont ignorants et trompés : c’est pour eux que je me bats. Ceux qui m’entendent ou me lisent sans repentance, étant réprouvés dans la foi, auront le châtiment mérité. Par contre, ceux qui reçoivent le ministère auront une même vision, et une récompense dans l’âge à venir.

La parole de vérité est suffisante pour l’éveil. Elle est différente des préceptes d’hommes, qui tous sont contraire à la foi. La parole de vie est la saveur de Christ qui nous fait espérer la manifestation du royaume de Dieu. Alors loin des fidèles, l’iniquité de la corruption hors du fondement de l’approvisionnement de vie. Nous embrassons la croix de Christ afin d’être aussi manifestés en résurrection, après notre dépouillement de la chair.

L’éveil est une existence au-delà du voile du monde impie. Là, nous sommes célestes par la foi. Bien que nous soyons dans la chair, notre nature divine est en contraste avec la sagesse humaine.

Pensez-vous que Christ soit religieux ? Qu’il ait une préférence pour l’une des branche des traditions ou des institutions humaines dont nous nous réclamons ? Toutes ces religions, confessions de foi, dénominations et autres inventions sont une abomination devant Lui.

Quand le Seigneur m’a appelé, Il m’a dit qu’Il me donnait l’autorité pour détruire selon mon fardeau. Que vous croyiez ne justifie pas ce ministère, et que vous le rejetiez ne le condamne pas. C’est le Seigneur qui jugera les œuvres de chacun, or, c’est Lui qui règne dans ce ministère.

La chrétienté, le christianisme religieux corrompue, endort le peuple de Dieu jusqu’au réveil forcé. Sois, vous répondez par la foi au ministère de vie, ou vous attendez le signal qui vous laissera sans grande espérance, tel le croyant infidèle.

Par une écoute à distance de la parole de vie, vous avez assez d’élément pour l’éveil, si vous avez un zèle sincère de la foi. Mais si vous trouvez un ministère de vie à proximité, ou en avez-vous-mêmes un (chose moins probable), vous êtes comblés. Quoi qu’il en soit, nous devons tous persévérer à contre-courant de la corruption.

Que la grâce de Dieu avec la paix, vous soit multipliées au Nom du seigneur, Amen.