Parole de la Nouvelle Alliance

« Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison : elle est tombée, et sa ruine a été grande » [Matthieu 7 :26-27].

Tout homme croyant qui reçoit un enseignement peut être capable de l’enseigner à son tour. Les enseignants que le Seigneur à suscité, qui sont doués par le Saint-Esprit, sont seuls à pouvoir affermir le fondement des apôtres. Mais ceux qui reçoivent leurs enseignements peuvent la transmettre à leur tour, sous certaines conditions scripturaires.

Tout enseignement doit être éprouvé par les saints, du moins jusqu’à ce que les fruits de la fidélité des enseignants soient rendus évidents. Les saints doivent suivent les conducteurs fidèles, qui sont conforment fondement, laissant l’Esprit approvisionner le sacerdoce. C’est de cela que le Seigneur parle dans Matthieu, afin de reconnaître les vrais serviteurs des faux. Car certains se font un royaume à leur image, pour leurs propres ventres, profitant des dérives avantageuses pour dominer les frères. Or, s’il y a des conducteurs, personne ne doit dominer ses frères ou profiter d’eux.

Nous avons une panoplie d’instruments servant à éprouver les œuvres dans l’Eglise. Tous les moyens ne sont pas disponibles individuellement : le discernement des choses profondes croît dans la vie. Mais un moyen en particulier est infaillible avec une bonne disposition, accessible à ceux qui sont vraiment soucieux de la question. Il s’agit des Ecritures. Cela semble bête et évident, mais ça ne l’est pas forcément.

La majorité des enfants de Dieu s’avèrent incapables ou peu enclin à exploiter cet outil salutaire. Ce n’est pas lire la Bible, ni sortir des versets de nos bouches. Il s’agit d’évaluer la place de certains enseignements à la lumière du fondement des apôtres. Nous devons (d’abord) éprouver l’organisation de l’Eglise dans laquelle nous sommes. C’est déjà une grosse part de l’épreuve. (Ensuite), nous nous soumettrons aux conducteurs fidèles à la vérité, et devront recevoir ce qu’eux seuls peuvent nous dispenser.

Je sais que beaucoup négligent la justice de Dieu, et nieront même la vérité après avoir entendu ce message. Au reste : ce ministère est riche pour vous permettre d’éprouver votre situation, et de recevoir des éléments salutaires.

Le fondement des apôtres est la révélation qu’ils ont reçue, afin d’établir les Eglises et de déterminer leurs édifications jusqu’à la plénitude de Christ et de Dieu dans chaque localité. Ce fondement défini les bornes éternelles dans le gouvernement de Dieu : cela implique qu’aucun contexte ne peut justifier leurs déplacements.

Dans le royaume éternel de Dieu et de Christ, avec la Nouvelle Jérusalem dans le nouveau ciel et sur la nouvelle terre, ce fondement demeure, gravé des noms des douze apôtres. Qui a l’arrogance de prétendre avoir l’autorité pour changer ce que Dieu a établi de toute éternité ?

Pour celui qui cherche la justice de Dieu, il n’est pas question de demeurer sur le sable, alors qu’il espère endurer jusqu’à la fin. Cette fin est le jugement qui vient définitivement éprouver la maison de Dieu, plus proche que certains ne le pense. Que Dieu ait miséricorde : que nous nous réveillons afin de racheter le temps qui est court ; Amen.

L’apôtre Paul prenait soin de séparer ses propres convictions pour suivre le Seigneur, des bornes immuables que Ce dernier ordonne. Il est écrit : « Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme ». C’est là une sagesse de Dieu dans les Eglises : l’élément d’un mystère, et la prudence divine. Je n’expliquerai pas ici ce dont il s’agit, car vous le verrez ailleurs dans le ministère. Sachez tout de même que ce principe s’accorde avec d’autres, comme le voile.

Dire que ces choses ne sont pas actuelles, ou donner des raisons de contre dire la parole de Dieu dans la Nouvelle Alliance, c’est un service du diable.

Je glorifie Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, dans la vérité. Sa volonté est immuable dans le cœur des fidèles qui seront accueillis dans le royaume dès l’âge à venir, Amen.

Ceux qui suivent les enseignements de ce ministère voient combien je défends le fondement des apôtres. L’Eglise de Dieu est établit sur la terre selon des administrations locales. Une Eglise de Dieu par commune (ville ou village), c’est ce qu’il a ordonné : c’est ce qui doit être fait. Dans toute la révélation du nouveau testament, jamais il n’en a été autrement. Au contraire, non seulement les apôtres ont fait ainsi, mais ils ont ordonné qu’il soit fait pareil, et de ne pas recevoir ceux qui font autrement.

Sans cela, nous somme à la dérive. Le Seigneur nous aime, mais Il ne nous reconnaitra pas digne du royaume millénaire avec Lui, si nous sommes désobéissants. D’ailleurs, c’est une preuve que nous ne sommes pas perfectionné, que de ne pas être conforme dans le courant de l’Esprit.

Les églises modernes, les congrégations, dénominations et autres groupes sectaires non-scripturaires, sont une insulte à l’œuvre de Dieu. Voulez-vous assumez une telle rébellion ? Cela ne sera pas sans conséquence. Mettez-vous encore votre assurance dans le culte mélangé de l’âge mauvais ? C’est une preuve de folie immature : cela ne sera pas sans conséquence.

Et maintenant, suis-je devenu votre ennemi en vous disant la vérité ? Ai-je dérangé certains hypocrites bénis dans l’ignorance ? A Dieu soit la gloire !

Miséricorde, grâce et paix sur ceux qui aiment notre Dieu dans la vérité, Amen.