Ce message fait suite à « Analogie du péché sexuel à l’Eglise ». Je vous parlais des signes des brèches dans les courants apostat (catholicisme) et impur (protestantisme). J’introduisais une représentation : l’église recouvrée, comme la substance de la muraille de la Nouvelle Jérusalem, la forteresse de Dieu. Il serait dommage que constatiez votre mauvaise position, sans connaître la puissance de Dieu pour la sainteté. Car, nous ne sommes pas condamnés à errer dans le désert, où nos ennemis peuvent nous atteindre. Dans mon deuxième livre « Le Ministère de Vie », je parle du royaume de la vie. Là,.. Read More